Catégories
Seine Saint-Denis
Odyssée Jeunes

"D’une cité à l’autre" : les élèves de Jean-Vilar de La Courneuve découvrent Rome !

Les périples Odyssée Jeunes ne sont pas de simples voyages scolaires. Le projet de l’équipe du collège Jean-Vilar à La Courneuve en est une nouvelle illustration. Des 5e, 4e et 3e ont pu embarquer pour une aventure aussi culturelle que cinématographique grâce au film réalisé par Christophe Hamon et écrit par Anelyse Jacquet, leur professeure de latin.

"D’une cité à l’autre" est le titre du film sorti en DVD pour conserver les traces de ce qui restera comme une épopée pour ces collégien·ne·s de Seine-Saint-Denis. Épopée culturelle d’abord par la découverte de la civilisation romaine qu’ils ont étudiée en classe avant de fouler le sol de Rome avec son Colisée, son Forum romain et ses multiples vestiges dans une ambiance aussi studieuse que chaleureuse. Épopée cinématographique ensuite, grâce au documentaire auquel ils et elles ont participé. Le témoignage de leur expérience et des moments forts de ce voyage a été projeté au Cinéma L’Étoile de La Courneuve, et les enfants ont ainsi eu le plaisir de se découvrir sur grand écran en juin dernier.

JPEG - 94.8 ko

Anelyse Jacquet, en poste depuis 5 ans à Jean-Vilar, a pu observer ce qu’un tel projet de voyage apporte aux élèves impliqué·e·s. "C’est un moteur et il valorise énormément celles et ceux qui s’investissent le plus dans les actions de préparation du voyage (ventes par exemple de cartes postales créées par l’artiste Alexane Richard « Tatsuki » -auteure des illustrations de la séquence animée du film- pour financer une partie du voyage) ou dans les exposés à présenter lors des visites sur les sites en Italie quand les collégien·ne·s se transforment en guides. Et cette implication apporte d’autres satisfactions.

"Nos élèves de banlieue ont conscience de l’image qu’ils renvoient et des a priori qui conditionnent souvent leur premier contact avec les inconnus. Ils sont victimes de regards très durs, et l’excitation toute naturelle qu’ils ressentaient en découvrant la ville les rendait parfois assez tonitruants. C’est très regrettable de voir que les jugements s’arrêtent souvent là, et que l’indulgence et la bienveillance ne sont pas toujours des droits accordés à tous les enfants", explique Anelyse Jacquet. "C’est difficile de demander à des jeunes de s’ouvrir au monde si on leur donne tout le temps l’impression qu’ils dérangent dès qu’ils vont quelque part. Mais en répondant à des questions pointues lors de visites groupées grâce à leur préparation du voyage, ils ont gagné le respect des adultes et de leurs camarades. C’était vraiment important dans ce projet de leur montrer quelle fierté ils pouvaient tirer de leurs connaissances et des efforts faits en amont. Mon objectif était d’abord de leur donner une occasion de prouver leur valeur, de construire leur confiance en eux, par exemple en allant parler de civilisation latine avec des inconnus de plus de trente ans." conclut-elle.

JPEG - 98.5 ko

Le documentaire, qui a nécessité 7 jours de tournage avec un an d’écriture et de montage, alterne de magnifiques vues aériennes et paysages romains avec les témoignages de ces adolescent·e·s en pleine construction.

JPEG - 87.8 ko

Il s’achève au parc de La Courneuve où Jacqueline, Romain et Kevin, comprennent que d’une cité à l’autre, avec leurs camarades, ils ont vécu une étape importante qui marquera leur scolarité. Ce très beau film sera présenté dans différents festivals de courts métrages : il permettra de faire connaître un peu plus le dispositif Odyssée Jeunes, unique en France qui a d’ores et déjà permis à plus de 42 000 collégien·n·es (pour 1 100 voyages) de vivre une aventure éducative, le temps d’un voyage, hors du commun.

Trailer : D'une cité à l'autre from Christophe ׀ Over The Moon on Vimeo.

Savoir plus sur le travail de Christophe Hamon


JPEG - 86.6 ko

Le voyage à Rome en photos jour par jour est à découvrir ICI

Pour en savoir plus sur Odyssée Jeunes mis en place par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, la Fondation BNP Paribas et la DSDEN (direction des services départementaux de l’Éducation nationale) depuis fin 2009, cliquer ICI .

Zoom sur ce projet éducatif Odyssée Jeunes intitulé Voyage à Rome : éprouver son savoir et apprendre à le transmettre

Avant le départ, les collégien·ne·s ont participé à des ateliers de recherche afin de réaliser des exposés concernant les monuments retenus. Chaque visite a fait l’objet d’une préparation minutieuse (repérage des lieux, histoire et architecture, points de civilisation…) grâce à des recherche menées sur internet (documentation, iconographie, plans, supports vidéo…). Ces exposés ont ensuite été imprimés et distribués aux élèves qui se sont appuyés dessus pendant leurs visites, faisant chacun le guide à tour de rôle.

Le tournage du documentaire a été l’occasion d’observer une démarche réflexive sur le sens de leur séjour et ils/elles ont compris l’intérêt des connaissances acquises en latin lors de leurs visites. Les monuments avaient du sens et leur étaient familiers. Ils étaient chargés d’une histoire qu’ils avaient apprise et ils ont pu apprécier les lieux à leur juste valeur et en reconstituer la réalité.

Un tournage supplémentaire a été réalisé sur La Courneuve en novembre 2017 avec les élèves de 3e devenus lycéens. Ils/elles se sont montré·e·s très investi·e·s dans la réalisation des séquences, et ont évoqué leur parcours au collège et la nouveauté de leur situation de lycéens.

Une intervention a eu lieu auprès des latinistes du collège par un membre de l’équipe de tournage. Ces élèves ont ainsi pu découvrir les métiers du cinéma (poser des questions sur les méthodes de réalisation d’un film) et participer à deux ateliers.

- Un atelier en collaboration avec l’enseignant de musique a permis de réaliser un slam d’une poésie latine selon les règles de scansion, et qui sera ajoutée à la bande originale du film.

- Un atelier latin/arts plastiques ayant pour but la réalisation de courtes séquences animées en « draw my life » avec la collaboration d’une intervenante issue du milieu de l’animation 2D et 3D. Ils ont été assortis d’une séance théorique de présentation des métiers de l’animation et sur l’écriture de films animés pour expliquer les bases de la narration.

Le projet a sollicité les élèves sur de nombreux plans, recherche et restitution de connaissances, apprentissage de la vie commune (vie en commun pendant le séjour, mais aussi échange et partage des savoirs), réflexion sur leur scolarité, tournage et pratique de l’oral en interview ainsi qu’en exposé public, travail d’un texte poétique latin, écriture de séquences animées…

Les collégien·ne·s ont tous et toutes pu s’investir dans le projet car la participation des familles a été bloquée à 50 euros afin de permettre à chacun·e de pouvoir assumer le coût du séjour, quelles que soient l’origine sociale et la situation économique de la famille.

D’autres ateliers ont mis l’accent sur des pratiques essentielles dans le développement personnel des élèves et leur parcours professionnel à venir, puisqu’ils/elles ont manipulé les outils numériques (internet, logiciel power point, réalisation de présentations faisant intervenir texte et image), ils ont travaillé leur prestation orale (face caméra et en public), et ils ont dû aussi apprendre la vie en communauté pendant un voyage. Ils/elles ont aussi découvert les nombreux métiers de l’audiovisuel, qu’ils soient techniques ou créatifs.

Selon les retours de l’équipe enseignante, les succès du projet sont l’éveil de la curiosité intellectuelle des latinistes mais aussi des élèves à l’extérieur (nombreuses inscriptions en réaction au rayonnement du projet). Les latinistes se sont inscrit·e·s à des séances supplémentaires et bénévoles d’autres parcours, comme le parcours excellence. Leur investissement dans toutes les phases du projet et notamment la qualité de leurs prestations montrent la quantité du travail qu’ils ont fourni tout au long de ces deux années.

A noter aussi, selon les enseignant·e·s, la responsabilisation des élèves dans l’apport des informations nécessaires au bon déroulement des visites et leur caractère enrichissant. Elle a eu des effets très bénéfiques dans le rapport des jeunes à la pédagogie et à leur vision du travail scolaire. Enfin, l’approche transdisciplinaire, esthétique et poétique permise par le documentaire a permis de marquer efficacement les élèves et de faire du séjour un point d’appui important dans la vision que les collégien·ne·s ont de leur scolarité.

à lire aussi
Actions éducatives

Un kit pédagogique contre le sexisme

L’Observatoire des violences envers les femmes a réalisé un kit pédagogique à télécharger composé de fiches thématiques à partir des outils de prévention créés par les collégien·ne·s dans le cadre du dispositif « Jeunes contre le sexisme ». Un support qui permet d’ouvrir le dialogue avec des adolescents.

Mobilisation

La bataille pour l’égalité républicaine est engagée

S’appuyant sur un rapport parlementaire qui pointe les manquements de l’Etat en matière de police, de justice et d’éducation sur notre territoire, les dix-huit députés et sénateurs de Seine-Saint-Denis s’engagent ensemble pour demander des comptes à l’Etat. Le premier "round" de ce combat pour l’égalité républicaine a eu lieu, vendredi 5 octobre, à Bobigny. D’autres vont suivre.

Collèges

Inauguration du collège Sólveig-Anspach

Retour en vidéo sur l’inauguration du collège Sólveig-Anspach à Montreuil/Bagnolet en présence de Clara Anspach, fille de la réalisatrice montreuilloise de "L’Effet Aquatique", dont le Département a choisi de donner le nom à l’établissement.

Services, aides
& démarches