Catégories
Seine Saint-Denis
Bondy Football

A Bondy, Mbappé revient fêter son titre en famille

Mercredi 17 octobre, Kylian Mbappé est revenu en fils prodige le temps d’un après-midi au stade Léo-Lagrange, le terrain de ses débuts à l’AS Bondy, pour fêter son titre de champion du monde de foot. 10 000 personnes l’ont accueilli en héros et en modèle pour la jeunesse de Seine-Saint-Denis.

Hawa, Louise, Sabrine, Diarietou et Emmanuel sont à fond. Kylian Mbappé vient de passer voir leur groupe du centre de loisirs Nelson-Mandela, regroupé comme les quelques autres 800 chanceux au centre du terrain synthétique du stade Léo-Lagrange. « Il est gentil, abordable, généreux, il donne autant de temps qu’il peut. », débriefent les amis après son passage. Un seul regret : il n’a pas ramené la Coupe du monde, cette fameuse deuxième étoile accrochée en juillet dernier au ciel de France et aussi un peu de Bondy, par Mbappé et les siens.
Nettement mois rapide que sur un terrain de foot, s’arrêtant ici pour saluer une connaissance, là pour un selfie, l’attaquant des Bleus et du PSG s’est offert un vrai bain de foule dans un stade Léo-Lagrange, où il aura fait ses toutes premières gammes, de 5 à 13 ans avant de partir pour l’INF Clairefontaine.
Sur tous les visages, des sourires. Et aussi sur celui du principal intéressé. « C’est un privilège pour moi de revenir ici parmi vous, à la maison. Je suis tellement heureux, je crois que je suis même plus heureux que vous », glisse-t-il au micro,une fois monté sur scène, bien lancé par le groupe dionysien des LEJ sur l’air de « Liberté, égalité, Mbappé ».

JPEG - 42.4 ko

A son sujet, presque chacun des 10 000 présents au stade – la capacité maximale de l’enceinte – semble avoir quelque chose à raconter. Il y a bien sûr les fidèles de la première heure, ceux qui l’ont vu grandir, voire formé eux-mêmes. Pour Antonio Riccardi, entraîneur des U15 à l’AS Bondy, c’est ainsi un jour particulier, lui qui fut son entraîneur chez les U11. « Déjà à l’époque, c’était un crack. Il était en avance dans tous les domaines. Il faisait les choses plus rapidement, mieux et avec plus de régularité que les autres », se souvient l’éducateur qui préfère botter en touche sur la question du Ballon d’Or de cette année, tant sa réponse serait « subjective ». Champion du monde cet été, en feu avec l’équipe de France sur les derniers matches de 2018 et surfant sur un effet médiatique important, le Bondynois a en effet de réelles chances de recevoir cette récompense individuelle prestigieuse, à seulement 19 ans.
Mais plus qu’à des débats d’experts, c’est surtout à la communion d’une ville avec son enfant prodige qu’on aura assisté en ce mercredi. Et à une affirmation de fierté. « S’il a réussi, ça veut dire que nous tous on peut réussir dans notre vie, il faut avoir la foi », martelait ainsi Aleyna, jeune Bondynoise de 12 ans. Et pas que sur le plan du sport : « même si je ne joue pas au foot, il peut m’inspirer. Il m’a appris une chose : la nécessité de croire en ses rêves », expliquait par exemple Jasmine, élève de troisième au collège Jean-Renoir de Bondy et qui aura vécu l’été dernier une aventure hors du commun : un voyage en Russie lors de la Coupe du monde, pour y rendre compte compte de l’atmosphère à travers une série de petits reportages filmés.

JPEG - 50.2 ko

Ludovic, venu au stade avec ses deux neveux, Irvin et Nolan, dont le plus grand joue d’ailleurs à l’AS Bondy, voyait lui aussi en Mbappé un exemple pour toute la jeunesse des quartiers populaires : « Kylian montre à tous nos gamins que c’est possible de réussir en venant du 93. Bien sûr, ça peut parfois être plus compliqué qu’ailleurs, compte tenu d’inégalités sociales certaines, mais c’est possible. Et pour moi, c’est un exemple global, pas uniquement sur le sport. Il peut vraiment être un ambassadeur de la réussite dans tous les domaines », insistait ce natif de Bondy, chef d’entreprise à Paris.

JPEG - 32.6 ko

Stéphane Troussel, le président du Département de la Seine-Saint-Denis, invité sur la scène aux côtés de la maire de Bondy Sylvine Thomassin, ne disait d’ailleurs pas autre chose : « C’est la preuve supplémentaire qu’on peut venir des quartiers populaires et réussir, à travers ses efforts, son engagement, en ayant aussi parfois le coup de pouce nécessaire. » Dans le cas de Kylian Mbappé, une partie non négligeable des fondations de son succès aura été posée par ses parents, Fayza et Wilfrid. Ce dernier, lui-même ancien entraîneur au sein de l’AS Bondy, était d’ailleurs présent aux côtés de son fils, avec sa discrétion habituelle. « A côté de Kylian, il y a la réussite de tous les autres joueurs pro sortis de l’AS Bondy. Et puis, il y a aussi toutes ces personnes docteurs, professeurs, avocats qui sont aussi des exemples inspirants pour notre jeunesse. Aujourd’hui, on montre le meilleur côté du 93 », soulignait le père de Mbappé. Vingt après après la victoire d’une France « Black Blanc Beur » - et malgré le caractère un peu idyllique de la formule - l’exemple de Mbappé donnait envie d’y croire à nouveau.

Photos :@Sylvain Hitau

à lire aussi
Lutte Bagnolet

Koumba Larroque, vice-championne du monde !

Mercredi 24 octobre, la sociétaire du Bagnolet Lutte 93 est devenue vice-championne du monde de lutte, à seulement 20 ans. Ce talent à l’état brut franchit ainsi un nouveau palier dans sa quête vers les sommets, elle dont l’objectif ultime reste les Jeux de Tokyo et de Paris, devant son public.

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.