Catégories
Culture
Festival

Déborah Lukumuena, la puissance du verbe

A 24 ans, celle qui avait déjà obtenu le César du meilleur second rôle pour « Divines », réussit également ses débuts sur les planches en portant avec brio l’adaptation d’ « Anguille sous roche », roman de l’auteur comorien Ali Zamir. Une œuvre créée au Théâtre Gérard-Philipe en janvier à Saint-Denis et reprise au festival d’Avignon. Portrait.

Actions pour les Jeux

La Seine-Saint-Denis dans les starting-blocks pour l’Olympiade culturelle

Fin 2020, un grand programme culturel liant art et sport doit démarrer sur fond de Jeux olympiques et paralympiques 2024. La Seine-Saint-Denis, qui abritera les équipements olympiques majeurs en 2024, ne souhaite en aucun cas manquer ce rendez-vous : les acteurs du spectacle vivant, réunis au festival d’Avignon, ont donc tenu une première réunion jeudi 11 juillet avec le directeur de la Culture au Comité d’organisation des Jeux.

Théâtre

Stains à la conquête d’Avignon

Du 8 au 14 juillet, un collectif de comédiens amateurs de Stains est venu découvrir le festival d’Avignon, dans les coulisses de la pièce du Studio Théâtre de Stains, « Tous mes rêves partent de gare d’Austerlitz ». Reportage avec ces huit passionnés qui profitent à fond de l’aventure.

Théâtre

« Désobéir », un hymne à la jeunesse française

Porté par quatre comédiennes pleines de vie, cette pièce créée au Théâtre de La Commune d’Aubervilliers fait entendre la voix de jeunes femmes issues de l’immigration. Leur point commun : avoir dû s’opposer pour se construire, face à leur milieu familial, au poids des traditions ou au regard de la société. Une pièce forte, qui montre le visage de la France d’aujourd’hui.

Théâtre

Yvan Loiseau nous ouvre le frigo des gringos

Ce comédien-photographe vivant à Saint-Ouen revient dans un seul en scène tonique et grinçant sur la colonisation de l’Amérique latine, continent qu’il a parcouru dans un voyage en 2013. Vous trouverez dans le frigo des gringos de l’humour à froid, des connaissances et une bonne dose d’analyse politique.

Danse

Avec « Pas seulement », Amala Dianor boucle la boucle

Repéré en 2015 à la Belle Scène Saint-Denis par la directrice du Centre chorégraphique de Strasbourg, le chorégraphe de hip-hop Amala Dianor a lui-même lancé cette année à Avignon quatre jeunes danseurs du centre alsacien, dans lesquels il se reconnaît. Leur spectacle sera repris en septembre au Théâtre Louis Aragon de Tremblay.

Théâtre

Quand Georges Pérec débarque en Seine-Saint-Denis

Pour leurs balades sonores baptisées « Les rues n’appartiennent en principe à personne », les metteuses en scène Lola Naymark et Mélanie Péclat font témoigner les habitants sur leur quartier et leur rapport à l’espace public. Après Avignon, mis à l’honneur au moment du festival, elles en feront de même avec le quartier Pleyel de Saint-Denis et l’Ile Saint-Denis. Suivez les guides !

Théâtre

La Belle Scène Saint-Denis, quoi de neuf en Avignon ?

Jusqu’au 19 juillet, le Département sera à nouveau présent au Festival d’Avignon pour y montrer la vitalité de la création du territoire en matière dramatique. A travers La Belle Scène Saint-Denis, dispositif porté par le Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis et le Théâtre Louis-Aragon de Tremblay-en-France, mais aussi à travers d’autres partenaires culturels.

Aménagement urbain

A la recherche des lieux perdus

Mercredi 26 juin, le travail mené par la comédienne et autrice Catherine Froment sur les lieux abandonnés et les personnes isolées dans le cadre de sa résidence d’écrivain dans le lieu culturel Mains d’œuvres à Saint-Ouen a donné lieu à une conférence-débat à la Maison de quartier de La Plaine à Saint-Denis.